2022 : le jeu sous toutes ses formes dans la classe de FLE

Juin 2022 – le rendez-vous annuel de formation pour les professeurs de FLE

Les journées de juin 2022
Le Consulat Général de France à Hong Kong et Macao, l’AFLE et l’Alliance Française de Hong Kong – pilotage (David Cordina) ont proposer entre le 20 et le 23 juin une série d’ateliers de formation destinés aux enseignants de français. Après plusieurs mois de crise, de confinement et d’enseignement à distance à gérer, le retour au face à face permet de (re)découvrir l’importance de la présence physique, des interactions humaines, de la voix, de la transmission du langage dans toutes ses dimensions verbales et corporelles. Le jeu sous toutes ses formes sera à l’honneur pour cette édition légère de formation du mois de juin 2022.

Objectifs
– Former les enseignants de FLE à Hong Kong en privilégiant le retour au présentiel
– Développer le plaisir d’enseigner et d’apprendre en créant des activités motivantes et ludiques.
– Renforcer la cohésion d’une communauté éducative éprouvée par la pandémie.
Durée : sur une durée de quatre jours, entre le 20 et 23 juin 2022

Programme
ATELIERS Improvisation, théâtre et didactique du FLE et Jeux et didactique du FLE

Initiation au théatre et à l’improvisation et didactique du FLE par Kodsi BEN ABDESLEM, French Improv HK et David CORDINA
Trois heures : deux heures de pratique et une heure de debriefing avec table-ronde avec le groupe pour discuter des impacts didactiques et pédagogiques des exercices pratiqués pour un cours de langue.

Jeux et didactique du FLE par Guillaume GARCON et ensuite animée par l’équipe de la direction des cours de l’AFHK.
Une heure trente de présentation et une heure trente de pratique : table-ronde et restitution pour mesurer collectivement les impacts didactiques et pédagogiques des pratiques ludiques sur le cours de FLE : tous publics d’apprenants.
RESSOURCES


Une conférence, mercredi 22 juin, 18h15
Webdiffusée et en face à face à la médiathèque de l’Alliance française de Hong kong, en amont de la réception proposée lors des journées de formation des enseignants.
La conférence-table ronde sera proposée par Célestine BIANCHETTI Responsable du pôle langue française de l’Institut français
Paris « Un regard sur le métier d’enseignant de français : évolutions et perspectives »
Table-ronde animée par Diane-Sophie TREVOUX, attachée de coopération et David CORDINA directeur des cours de l’AF
en présence de Benjamin CABOUAT, conseiller d’orientation et d’action culturelle et Jean-Sébastien ATTIE, directeur général de l’AF.

A l’Institut du monde arabe

Début  novembre 2015, j’ai eu la chance de donner douze heures de formation à  l’Institut du monde arabe pour l’équipe des enseignants du centre de langue. Intitulée « Enrichir ses pratiques pédagogiques par le numérique », cette formation m’a permis de pratiquer un exercice transversal sur la pédagogie des langues qui, quelle que soit la langue, garde, en numérique, les mêmes principes. Le slogan du CIEP est de promouvoir la langue française à travers le monde et le plurilinguisme en France.
Encore une fois, dans cette formation, le projet principal pour les stagiaires fut de concevoir, décrire et pratiquer des scénarios de tâches finales, qui viennent conclure l’unité didactique d’un cours de langue arabe. La formation avait également pour but d’accompagner le lancement de la méthode Ahdaf et de proposer un enrichissement via les outils, les pratiques et les projets numériques.

A Lisbonne, en mai 2015

Dans le cadre d’une conférence donnée à l’Alliance française de Lisbonne en mai 2015, pour une journée  CLE Formation organisée par la Délégation générale de la Fondation Alliance Française au Portugal,  Enseigner et apprendre avec les réseaux sociaux

J’intervenais après Jacques Pécheur, conseiller de la rédaction du Français dans le monde et auteur chez CLE International. Les discussions prospectives avec Jacques me poussent à aller réfléchir à tous les outils d’assistance d’écriture ou de communication. Comment enseigner les langues à l’heure de Google translate, Skype Translator et autres claviers préenregistrés… Ces pratiques ne sont pas encore assez étudiées, discutées, analysées alors que les apprenants utilisent ces outils constamment en classe.

A suivre.

Pour les centre de langues : agir par le numérique

Communiquer par le numérique : au service de la performance et la visibilité d’un centre de langues

Université BELC hiverA l’époque où l’on cherche à imposer des outils centralisateurs, où les dirigeants cherchent souvent pour se rassurer (on les comprend bien) des solutions faciles et répondent ainsi aux sollicitations du marketing éducatif, l’université BELC du département langue française du CIEP mise sur le développement humain : le module Communiquer par le numérique : au service de la performance et la visibilité d’un centre de langues a permis aux stagiaires qui l’ont suivi lors de l’université d’hiver, de développer les compétences propres à créer leur environnement numérique.

Les universités BELC ont toujours proposé des modules tournés vers la découverte, l’usage et la maitrise des outils TICE pour développer et enrichir l’enseignement du français langue étrangère. J’ai d’ailleurs connu pour la première fois le stage BELC en 2000 avec le module Internet que proposait, à cette époque, Guillaume Garçon, mon collègue du lycée Galatasaray d’Istanbul où je travaillais alors .

Depuis que j’ai été recruté au département langue française du CIEP, j’ai souhaité proposer un module numérique dans le domaine du « Pilotage » des métiers du français dans le monde, à savoir dans le domaine du management qui s’adresse aux cadres éducatifs, aux directeurs des cours, aux chargés du numérique ou de la communication. Je sortais d’une expérience de 4 années de direction des cours de l’Alliance française de Bombay où j’avais mené plusieurs projets numériques.

Ce module de 30 heures m’a permis de transformer en contenu de formations et de transmettre par une pédagogie de projet,  sept ans de pratiques en ligne de communication institutionnelle qui m’a mené à réfléchir aux politiques numériques qui touchent à la fois les domaines de la pédagogie en ligne des cours de français comme, au même degré,  la communication du centre. Les problématiques générales que nous avons voulu poser avec les formateurs de l’équipe se résument aux questions suivantes :

Quel est le projet numérique qui sera le plus utile au centre de langue, à l’institution ? Comm ? Site ? Réseaux sociaux ? FOAD ?
Quelle nature de projets à mettre en œuvre  ?
Quelle envergure ?
Quels moyens ?
Quel investissement ?

Université BELC 2015

Université BELC 2015

J’ai eu la chance de concevoir ce module en équipe avec Neige Pruvost, chargée de programmes au CIEP qui  a exercé comme coordinatrice, directrice des cours, directrice d’Alliances françaises et d’Institut français et spécialisée, entre autres, en démarche qualité et approche marketing, et Thomas Laigle, qui a assuré des fonctions d’attaché de coopération éducative en Pologne et, auparavant, était chargé de programmes TICE au CIEP, expert en gestion de projets éditoriaux numériques (site, MOOCS).

À l’issue de ce module, les participants furent en mesure de développer la stratégie de communication de leur centre ou département, de communiquer sur les outils numériques adéquats. Ils purent également concevoir et mettre en œuvre le déploiement d’outils collaboratifs d’un point de vue administratif, pédagogique et/ou technique.

Cette formation a eu pour but d’accompagner les participants dans la conception et la réalisation de leurs projets numériques au service d’un centre de langues.

 

Elle s’articule autour de deux axes :

– la visibilité, qui concerne la communication externe, le marketing, l’image du centre et sa notoriété,
– la performance, davantage liée à la communication interne, à la mutualisation des pratiques et des ressources de la communauté éducative et aux usages pédagogiques du numérique.

Après une première réflexion sur les usages du numérique au sein d’un centre de langues, les participants ont été amenés à définir leur propre stratégie de communication. En fonction de cette stratégie, ils élaborent un projet numérique pour améliorer la visibilité et/ou la performance de leur centre. La formation fut alors l’occasion de se familiariser en atelier avec les ressources et outils les plus pertinents pour concevoir et accompagner la création de leur projet.

Les formateurs, eux-mêmes chefs de projets, ont présenté différentes réalisations dans toutes leurs dimensions (conception, plan d’action, réalisation, fonctionnement, bilan). Les analyses de sites institutionnels de centres de langue, de pages de réseaux sociaux pour différents publics (enseignants, apprenants, grand public…), de jeux et concours transmédias ou de campagnes de communication numérique ont alimenté la réflexion et le travail du groupe.

Un printemps numérique

Le lycée Saint Benoît organise, avec le soutien des Services Culturels de l’Ambassade de France à Ankara, le « Premier Printemps du Numérique » destiné à partager les expériences pédagogiques que les enseignants mènent dans le monde numérique. Les 13 et 14 février 2015, en présence de M. David Cordina du CIEP (Centre international d’études pédagogiques situé à Sèvres, Paris) et de M. François Muller de la DGESCO (Direction de l’enseignement scolaire du ministère français), de nombreux enseignants présenteront leurs productions numériques et participeront à des débats sur les nouvelles pédagogies.

Des enseignants de différents établissements du primaire, du secondaire et des universités présenteront une expérience afin d’illustrer une Pédagogie associée aux nouvelles technologies : cartable numérique, plateforme Moodle, applications éducatives… L’intérêt de cet événement sera de favoriser les rencontres, de créer un lieu d’échanges didactiques, de partages et d’illustrations de la pédagogie du numérique. Moment privilégié où des enseignants de différents établissements de Turquie ou d’ailleurs pourront communiquer en direct grâce à des espaces libres à thèmes afin d’enrichir leurs expériences.

Avec cette rencontre, c’est un tout réseau qui se renforce, fédérant les initiatives pédagogiques afin de mutualiser les expériences et mettant en lien les acteurs de l’innovation. Ce rendez-vous permettra d’animer un réseau de coordinateurs locaux, d’enseignants de tous niveaux, de chercheurs et d’universitaires.

Ingénierie des projets transmédias

A la suite des différentes rencontres lors du colloque de l’ESEN et des questions posées,  j’écrirai prochainement un article détaillé à propos de l’ingénierie mise en place pour les projets Mumbaiphotohunt, Hiddenmumbai ou 10 mots (Mumbai je t’aime – en 2013) qui ont tous en commun :

– La ville et la place du centre culturel.
– des narrations transmédias.
– la ludologie : un scénario ludique et/ou un concours.
– les pratiques d’écritures – visuelle et plurilinguistique (français, anglais, hindi).
– la littératie.

Cette ingénierie sera présentée dans le module « Communiquer avec le numérique : au service de la performance et de la visibilité d’un centre de langues » lors de l’université d’hiver – BELC 2015 (février 2015, CIEP, à Sèvres).

transmedia

Des exemples transmedias

Créer des réseaux apprenants

La formation «Créer des communautés/réseaux sociaux apprenants» vient de se terminer à Chennai. Cette formation coorganisée par l’Institut Français en Inde (Fonds TICE Institut Français Paris) et le réseau des Alliances françaises en Inde a réuni 16 enseignants des diverses Alliances françaises d’Asie méridionale : le Sri Lanka, les Maldives, le Népal, et l’Inde.

Guidé par la formatrice, Laurence Juin, enseignante française de Lettres-Histoire et experte de l’usage des TICE (Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement) et de David Cordina, directeur des cours de l’Alliance Française de Bombay, le groupe, très motivé s’est lancé dans la création de nouveaux réseaux sociaux (outils Twitter et Ning) et de portails de ressources (outil Netvibes) qui seront au service d’une francophonie active des étudiants des Alliances françaises.

Le groupe de #msFLE

En Inde, voici donc les Alliances françaises de Bombay, Delhi, Bangalore, Chennai, Pune, Ahmedabad, Bhopal (Indore),  ainsi qu’un autre réseau French in India pour les classes de FLE des tuteurs français dans les universités indiennes, qui offrent à leurs étudiants – au total plus de 5000 étudiants (fev 2013) un riche espace d’écriture collaborative animé par l’équipe des enseignants. Pour les autres pays et les autres Alliances françaises, les stagiaires ont créé des portails de ressources. (Voir plus loin)

Des scénarios pédagogiques
La formation a permis de créer des scénarios pédagogiques qui mettent en valeur la production écrite (et orale) des étudiants.  Ces activités illustrent une pédagogie actionnelle dans un environnement numérique. Elles ouvrent la classe sur l’extérieur et permettent aux apprenants de naviguer sur un Internet francophone en se socialisant avec d’autres apprenants. Ces pratiques favorisent le travail entre pairs et externalisent l’apprentissage et l’enseignement de la langue.

Atelier Twitter et la balise #msFLE ; Médias Sociaux et Français Langue Etrangere
Les stagiaires ont découvert et approfondi leurs usages de Twitter, « réseau des réseaux » selon Laurence Juin et David Cordina, grands adeptes de ce réseau qui leur a permis de construire de très nombreux projets communs. La deuxième journée du stage a illustré ce pouvoir d’ouverture et de télécollaboration :  spontanément, sur une idée des formateurs, le groupe a tweeté avec de nombreux autres enseignants français sur le thème de ma ville (balises #msFLE et #maville) en échangeant textes, photos, musique en une session Twitter d’une heure et demie.

Selon Laurence Juin, les stagiaires étaient très investis et performants. « Avec des besoins précis,  ils ont pu rapidement voir l’intérêt des réseaux sociaux et concrétiser leur projet. » dit-elle.

Les ateliers de création : pourquoi Ning et Netvibes ?
Ning
est un des meilleurs outils de réseau social dédié avec des options très régulièrement mises à jour. Les chefs de projets éducatifs peuvent très rapidement prendre en main cet outil qui certes payant (autour de 200 dollars l’année) permet des usages performants. Choisir des outils libres dans les contextes des Alliances françaises de ces régions est difficile du fait du manque de moyen humain et technique pour installer par exemple un Elgg (outil similaire et aussi puissant que Ning) mais qui demande un serveur dédié, une intervention initiale d’un ingénieur d’étude, une maintenance difficile dans le contexte de ces Alliances françaises. L’option d’un outil client est plus rapide et permet une mise en oeuvre immédiate.
Les enseignants qui n’ont pas pu ouvrir un Ning ont travaillé sur les portails de ressources en FLE (autrement appelés sitographies) avec l’outil Netvibes. Cet outil est complémentaire au réseau social mais offre un centre d’apprentissage en ligne en glanant des ressources les plus importantes sur le net.

Voici les liens crées des sites crées après les stages #msFLE 

A lire également l’article de Laurence Juin sur la formation.

Les réseaux apprenants crées par les stagiaires et les AF.

Le réseau de l’AFMadras

http://french-collegeroad.ning.com

Le réseau de l’AFPune

http://afpune.ning.com

Le réseau de l’AFBhopal/Indore

http://afbhopalindore.ning.com

Le réseau de l’AFBombay

http://afmumbai.ning.com

Le réseau de l’AFdelhi

http://afdelhi.ning.com

Le réseau des étudiants des tuteurs

http://frenchindia.ning.com

Le réseau de l’AFAhmedabad

http://afahmedabad.ning.com 

Le réseau de l’AFBangalore

http://afbangalore.ning.com

Les portails de ressources pédagogiques crées lors de la formation

Le portail de l'AFKatmandou

Le portail de l’AFKatmandou

http://www.netvibes.com/afkathmandu

Le portail de l’AFKotte

http://www.netvibes.com/alliancefrancaisedekotte

Le portail de l’AFPondichéry

http://www.netvibes.com/afpondichery

Le portail de l’AFMale’

http://www.netvibes.com/afmale

Le portail de l’AFHyderabad

http://www.netvibes.com/frenchhyderabad

En route pour la Réunion

Dans le cadre des Saisons sud-africaines en France 2013, l’Université de la Réunion et le centre local de la Réunion du Centre International d’Etudes Pédagogiques (CIEP), accueilleront, en collaboration avec l’Université du Cap (Afrique du Sud), des rencontres scientifiques autour du thème “Apprendre et enseigner le français à l’heure du numérique”, du 4 au 6 novembre 2013. L’Alliance Française de Bombay sera présente pour présenter ses projets numériques. 

Université de la Réunion

Université de la Réunion

Ces rencontres, qui réuniront acteurs du e-learning du Nord et du Sud, seront l’occasion d’échanger résultats de recherche et réflexion scientifique, mais aussi de confronter les données de la recherche à la pratique des enseignants et des apprenants. Centrées sur l’utilisation du numérique aussi bien pour l’enseignement-apprentissage du français que pour la formation des formateurs de français, elles visent :
– à dresser un bilan d’étape de la recherche et des pratiques afin de mieux comprendre les différentes approches didactiques liées aux TICE / au numérique ;
– à expliciter les nouvelles perspectives et potentialités que représente une utilisation raisonnée des dernières évolutions technologiques.

Le potentiel et l’effet des mutations technologiques sur le processus d’enseignement-apprentissage, notamment des langues, est un thème largement traité dans la recherche. Ainsi, de nombreux ouvrages sont sortis ces dernières années sur l’utilisation des « nouvelles » technologies pour l’enseignement-apprentissage des langues revenant sur l’histoire de l’utilisation des TICE et/ou ouvrant de nouvelles perspectives . Toutefois, l’influence des technologies sur les cultures d’apprentissage et réciproquement des cultures d’apprentissage  sur l’appropriation des TICE restent peu étudiées, notamment dans la zone Afrique australe et orientale – Océan indien. Par ailleurs, comme le montrent Guichon pour l’enseignement des langues dans le secondaire français, ainsi que des rapports nationaux  et internationaux  sur l’utilisation des TICE en milieux scolaire et universitaire, les pratiques restent bien souvent en deçà de ce que la recherche met en avant.

Elles porteront une attention particulière à la situation spécifique des pays de la zone de l’Océan indien et de l’Afrique australe et orientale car, même si la fracture numérique se fait encore ressentir de façon manifeste dans certains pays de cette zone, les apprenants, mais aussi les institutions éducatives se tournent de plus en plus vers les TICE, comme le montre la littérature abondante dans le domaine et la tenue régulière de conférences et colloques internationaux tels que elearning Africa.

David Cordina est invité en tant que communicant pour décrire les usages de Mumbaikar in French ainsi que tous les réseaux apprenants développés dans les Alliances françaises en Inde sous les formations #msFLE.

 Plus d’infos : http://colloque2013.fle.re/